Les premières puissances européennes en Amérique au XVIe siècle, l’Espagne et le Portugal, portent leurs conquêtes sur le territoire allant du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. Du golfe du Mexique à l’Arctique, l’Amérique du Nord devient ensuite l’enjeu pour lequel rivalisent la France et l’Angleterre. Au rythme des guerres déclenchées en Europe, étendues sur le continent américain, et des traités qui les règlent, la Nouvelle-France s’agrandit d’abord jusqu’aux trois quarts du continent puis, avec le traité d’Utrecht en 1713, voit se rétrécir ses frontières par la perte de l’Acadie, de Terre-Neuve et de la baie d’Hudson. Elle est définitivement démantelée lors du traité de Paris, en 1763. La volonté des rois de France de maintenir leur présence en Amérique du Nord s’est plusieurs fois concrétisée par des efforts militaires considérables, compte tenu de la nécessité d’assurer aussi la sécurité de leurs possessions européennes. Cependant, au milieu du XVIIIe siècle, le système économique mis en place aux Antilles répond mieux aux attentes de la France. Des 30 000 Français partis pour la Nouvelle-France entre 1604 et 1760, environ la moitié ont choisi de s’y établir durablement. Certains, refusant de passer sous l’autorité anglaise, retournent en France ou s’efforcent de trouver une autre terre d’accueil. Le sort le plus tragique est celui des Acadiens déportés en 1755. En 1763, il reste en Nouvelle-France environ 80 000 personnes, habitant principalement la province de Québec ainsi que quelques enclaves du côté des Grands Lacs et de la Louisiane.

Vue de la maison de l'évêque et des ruines,
gravure de Richard Short, 1761
CA ANC C-000350
Nouvelle-France, horizons nouveaux
Nouvelle-France, horizons nouveaux
Retour Accueil Contactez-nous English
Se maintenir
La reddition de Québec
Le traité d'Utrecht
Les Acadiens en Nouvelle-Écosse
Les limites de l'Acadie
La déportation des Acadiens
Le déplacement des Canadiens
en Louisiane
Les réactions à la conquête anglaise
Le régime militaire
Le traité de Paris
La liquidation du papier-monnaie
Les Amérindiens et le
gouvernement anglais
Les réfugiés acadiens en France
Des vies bouleversées
Imprimer Retour au portail Partenariat