Le 28 juin 1754, alors que Joseph Coulon de Villiers de Jumonville, enseigne dans les troupes de la Marine, dirige une ambassade afin de connaître les positions des Américains dans la vallée de l'Ohio, il est assassiné avec dix de ses hommes par les soldats commandés par George Washington (Jumonville, Pennsylvanie). Une expédition punitive rassemble 500 Français auxquels se joint une centaine d'Amérindiens. L'attaque se déroule à l'indienne selon les règles du combat des bois. Le commandant harangue les soldats, leur remet les colliers et la hache de guerre, délibère avec eux de l'itinéraire à suivre, du rythme de la marche et de la conduite à tenir envers l'ennemi, et envoie des découvreurs; enfin, la troupe réunie pousse un grand cri et attaque en présentant le flanc. L'effet de terreur réussi, la troupe de Canadiens mène le combat pendant une seule journée, obtient la reddition du fort et des Américains de Washington.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Journal de Coulon de Villiers
Journal de Louis Coulon de Villiers au gouverneur général Ange Duquesne de Menneville, 6 septembre 1754.
FR CAOM COL F3 14 fol. 52-60