La guerre de la Ligue d'Augsbourg, qui éclate entre la France et l'Angleterre en 1689, augmente les tensions en Nouvelle-France. Depuis quelques années déjà, les deux États se font la guerre par l'intermédiaire de leurs alliés amérindiens avec, pour enjeu, le contrôle du commerce des fourrures et des territoires de pêche. À l'automne 1690, le plan d'attaque anglais vise deux cibles : Montréal, par voie terrestre, avec le commandant Fitz John Winthrop, et Québec, par voie fluviale. Alors qu'il ignore que Winthrop s'est replié avant d'arriver à Montréal, le major général William Phips arrive devant Québec avec trente-deux navires. En face se trouve le gouverneur général de la Nouvelle-France, Louis de Buade de Frontenac, bientôt rejoint par le gouverneur de Montréal, Louis-Hector de Callières. Des bombardements ont lieu et l'attaque de Phips est finalement repoussée.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Le siège de Québec
Plan de Québec assiégé par les Anglois le 16 octobre jusqu'au 22 dudit mois qui furent obligés de se retirer chez eux apprès avoir été bien battu par M. Le comte de Frontenac, gouverneur général du pays..., par le sieur de Villeneuve, Ingénieur du Roy, 1690.
FR CAOM 3DFC 354C