Les dimanches et les trente-sept fêtes obligatoires représentent dans l'année de nombreux jours fériés pendant lesquels la population doit assister à la messe et s'abstenir de travailler. Or, à certaines périodes, il est malaisé d'interrompre les activités professionnelles, en particulier celles des exploitations agricoles, sans qu'il y ait des conséquences sur la situation économique de la colonie. À l'occasion de ses visites pastorales, l'évêque de Québec, Henri-Marie Dubreil de Pontbriand, prend conscience de ces difficultés et, par un mandement, renvoie au dimanche la célébration de dix-huit fêtes obligatoires, réduisant ainsi le nombre de jours chômés.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Jours fériés
Mandement de l'évêque de Pontbriand renvoyant au dimanche la célébration d'un certain nombre de fêtes, 24 novembre 1744.
FR CAOM COL F3 13 fol. 190-191vo