Après la cession de l'Acadie à l'Angleterre lors du traité d'Utrecht en 1713, la France établit de nouveaux lieux de peuplement sur l'île Royale (Cap-Breton), demeurée française : Port-Dauphin, Louisbourg et Port-Toulouse. En 1716, les récollets, envoyés par l'administration royale pour desservir les nouvelles chapelles de ces trois établissements, réclament les objets de culte et les éléments de décor nécessaires au rituel religieux.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Chapelles à l'île Royale
État de ce qui est absolument nécessaire pour les chapelles du roi de Port-Dauphin, de Louisbourg et de Port-Toulouse, par le père Bruneau, supérieur des récollets de la province de Bretagne, vers 1716.
FR CAOM COL C11A 106 fol. 485-486