La principale production de l'agriculture est celle du blé, le pain constituant la base de l'alimentation de la population de la Nouvelle-France. À compter des années 1670, la colonie produit suffisamment de blé pour combler ses propres besoins, puis, dans la décennie 1710, elle commence à en exporter. Ce produit de première nécessité est l'objet d'une surveillance constante de la part des autorités. Lors des années de mauvaises récoltes, son prix est réglementé et son exportation est restreinte ou prohibée; il faut même quelquefois en importer de France. Au XVIIIe siècle, en cas de disette, il est réquisitionné dans les campagnes afin d'assurer la subsistance de la population des villes et des troupes.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Le prix du blé et des farines
Ordonnance de Charles de Beauharnois de La Boische, gouverneur de la Nouvelle-France, et de Gilles Hocquart, intendant, qui règle le prix du blé et des farines, 6 mars 1738.
CA ANC MG8-A6 1