L'argent qui circule en Nouvelle-France est composé de diverses sortes de pièces frappées en France ou ailleurs en Europe tels le louis, la piastre espagnole et la guinée portugaise. Toutefois, l'unité monétaire est la livre, qui se subdivise en sols et en deniers; c'est une monnaie de compte, c'est-à-dire qu'elle est uniquement une mesure de valeur. Jusqu'en 1717, la valeur de la monnaie du Canada équivaut à 75 % de celle de la France; à partir de cette date, la valeur des deux monnaies est équivalente. Afin de pallier ses fréquents manques de numéraire, l'administration coloniale émet de la monnaie de carte pour régler les petits montants qu'elle doit à ses fournisseurs, aux soldats et aux autres créanciers de l'État. Ces billets sont remboursés par l'intendant en argent sonnant; toutefois leurs détenteurs ne reçoivent pas toujours un montant équivalent à leur valeur nominale. Il existe d'autres substituts au numéraire, en particulier les lettres de change que les porteurs peuvent endosser et utiliser comme moyen de paiement.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Le système monétaire
Modèle de douze cartes à jouer, 1714.
FR CAOM COL A 21 fol. 125bis