Des nombreuses compagnies qui ont détenu le monopole des fourrures, deux seulement ont été contrôlées par des Canadiens : la Communauté des Habitants, pendant une quinzaine d'années au milieu du XVIIe siècle, et la Compagnie de la Colonie. En 1699, en raison d'une crise de surproduction du castor, qui sévit depuis quelques années, les marchands coloniaux se voient placés devant une alternative : soit diminuer le prix des peaux qu'ils vendent aux fermiers généraux du Domaine d'Occident – alors détenteurs du monopole d'achat des fourrures et de leur vente en Europe –, soit prendre en main le monopole. Optant pour la deuxième solution, ils mettent sur pied la Compagnie de la Colonie et envoient deux délégués en France pour négocier le transfert du monopole. Un accord est signé le 9 juin 1700 entre les deux parties; en octobre, au Château Saint-Louis de Québec, il est ratifié par des représentants de l'élite du Canada, au nom de toute la colonie. Endettée et incapable de faire face à la crise du castor, la Compagnie de la Colonie est liquidée en 1706 et le monopole est cédé à des marchands français.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
La Compagnie de la Colonie
Convention entre la Compagnie de la Colonie du Canada et Louis Guigues, fermier général du Domaine d'Occident, et ratification de cette convention par les gens de la colonie, 9 juin et 10 octobre 1700.
CA ANC MG18-C3