En France, un impôt supplémentaire nommé capitation est établi en 1695 et subsiste jusqu'à la Révolution. D'après leurs revenus, les contribuables sont répartis en vingt-deux classes et paient un impôt dont le montant varie de 1 à 2 000 livres. Les habitants de la Nouvelle-France n'ont jamais payé d'impôt, sauf ponctuellement, par exemple, pour la construction des remparts de Montréal. En 1754, un projet de capitation pour le Canada est rédigé, mais ne sera jamais appliqué.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Projet de capitation
Projet de capitation pour le Canada, 1754.
FR CAOM COL C11A 99 fol. 529-533vo