Le gouverneur général de la Nouvelle-France est désigné par le roi au moyen de lettres de provisions temporaires et toujours révocables, et reçoit de lui des instructions détaillées. Il réside au château Saint-Louis à Québec. À lui seul reviennent les affaires militaires (armée, milice, forts) de la Nouvelle-France, ce qui explique qu'il soit issu de la plus haute noblesse d'épée. Représentant la personne du roi, il peut contracter traités et alliances avec les colonies anglaises d'Amérique et les tribus amérindiennes. Si en matière de justice, il n'a que des attributions marginales par rapport à celles de l'intendant, il peut en période de crise imposer une décision souveraine. En matière de finances, son autorité se borne à arrêter les dépenses militaires et à participer à la rédaction du projet de budget annuel. Il partage avec l'intendant des responsabilités dans les domaines de la police, de l'assistance et de la religion. Les gouvernements de Trois-Rivières et de Montréal sont dirigés par des gouverneurs particuliers. Chacun des trois gouverneurs est assisté d'un lieutenant du roi et d'un état-major.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Le gouverneur général
Portrait présumé de Charles de Beauharnois de la Boische, marquis de Beauharnois, gouverneur de la Nouvelle-France entre 1726 et 1747, huile sur toile, vers 1748.
CA ANC C-141180