Au fur et à mesure que la population s'accroît, en particulier dans les villes, et que l'administration de la colonie se met en place, la vie quotidienne en Nouvelle-France est de plus en plus réglementée. Le poids des interdits religieux est également très fort, d'autant plus que l'Église de la Nouvelle-France, empreinte de l'esprit de la Réforme catholique, se préoccupe de discipline morale. Un nombre considérable d'arrêts, d'ordonnances, de règlements et de mandements sont émis sur tous les aspects de la vie, et particulièrement sur ce qui aux yeux des autorités civiles et religieuses contrevient à l'ordre public et à la sécurité. Le fait que certains arrêts doivent être répétés à de multiples reprises montre combien il est difficile de les faire appliquer parce que l'État manque de moyens de coercition et de répression.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Réglementation de la vie quotidienne
Ordonnance de M. Raudot intendant de Canada, qui deffend aux habitans de Québec de laisser aller les chiens vicieux dans les campagnes, 6 juin 1709.
FR CAOM COL C11A 30 fol. 340-340vo