Le droit de banalité accorde au seigneur le monopole de la construction et de l'exploitation des moulins grains l'intérieur de son fief. Les censitaires ont l'obligation de les utiliser et paient leur seigneur une redevance d'un minot sur quatorze. En contrepartie, le seigneur est tenu de garder les moulins en bon état de fonctionnement.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein cran
Moulin banal
Placet adressé au secrétaire d'État la Marine, Jean-Frédéric Phélypeaux, comte de Maurepas, par Michel Morin, au nom des habitants de la Rivière du Sud, concernant le mauvais entretien des moulins banaux du seigneur Charles-Marie Couillard de Beaumont, vers 1743.
FR CAOM COL C11A 81 fol. 104vo-105vo