Les Français doivent s'adapter à leur nouvel environnement. Rapidement, ils adoptent plusieurs éléments de la culture matérielle amérindienne, comme les raquettes pour marcher sur la neige épaisse, la traîne sauvage ou traîneau pour transporter de lourdes charges sur la neige, et le canot d'écorce de bouleau, embarcation légère et maniable, idéale pour circuler sur les nombreuses voies d'eau du territoire. Les Amérindiens conservent l'expertise de la fabrication des canots, dont les Français deviennent progressivement d'excellents conducteurs.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Le canot d'écorce
Les sauvages vont s'établir à la Prairie de la Magdeleine avec les François, tiré de la Narration annuelle de la mission du Sault [Saint-Louis]..., père Claude Chauchetière, 1667-1686.
FR AD33 série H Jésuites, fol. 8