Autour du fort de Détroit, de nombreuses tribus amérindiennes vivent dans une alliance et une paix fragiles. À la suite d'importants conflits les ayant opposés aux Outaouais en 1738, les Hurons veulent quitter Détroit, car ils ne s'y sentent plus en sécurité. C'est pourquoi ils s'adressent au gouverneur Charles de Beauharnois de La Boische afin qu'il leur attribue des terres où ils pourraient vivre tranquilles. Le discours des Amérindiens fait souvent référence au système de parenté; ainsi le gouverneur général de la Nouvelle-France est appelé Onontio, père protecteur et pourvoyeur.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Paroles des Hurons
Paroles des hurons du Détroit à Mr le Marquis de Beauharnois, Gouverneur général de la Nouvelle France, parlant à M. de Noyelle commandant au dit Poste, vers 1740.
FR CAOM COL C11A 74 fol. 72-76